Equateur: des infirmiers radicalisent la grève à Lisala

Un groupe d’infirmières d’un hôpital de la RDC

Les infirmiers de l’Hôpital général de référence de Lisala, à environ 800 km de Mbandaka (Equateur) ont décrété depuis deux semaines une grève sèche. Ils réclament notamment leurs primes de risque de janvier et février derniers sur la base des listes du gouvernement central à la place des listes de paie établies localement.

Quelques patients qui fréquentent encore cet établissement hospitalier meurent sans avoir reçu des soins. Le revenu de nombreux malades ne leur permet pas de se faire soigner dans des structures privées.
Mercredi dernier, le commandant d’un bateau est mort sans avoir reçu des soins à l’Hôpital général de référence de Lisala.
Les infirmiers grévistes menacent même leurs collègues désignés pour assurer le service minimum.

A (re) Lire: Sud-Kivu: une centaine d’infirmiers réclament leurs salaires et primes

Ces infirmiers estiment que la paie sur base des listes du gouvernement permettrait au plus grand nombre d’entre eux de percevoir leurs primes puisque certains de leurs collègues ne figurent pas sur les listes établies localement.

La grève des infirmiers de Lisala est déclenchée deux mois après celle de leurs collègues de la zone de santé des hauts plateaux d’Uvira (Sud-Kivu).
Ces infirmiers réclamaient leurs salaires et primes de risque jamais payés depuis la création de leur zone de santé en 2007.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner