RDC: le Parlement devra voter les lois d’accompagnement du processus électoral

Palais du Peuple, siège du parlement, le 20/01/2015 à Kinshasa lors de la présentation du projet de loi électorale au sénat. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les travaux de la session ordinaire du Parlement démarrent lundi 16 mars au Palais du Peuple. Les parlementaires doivent voter des lois essentielles qu’imposent le calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et celles qui doivent accompagner l’installation des 26 nouvelles provinces en RDC.

Au cours de cette session, selon des sources parlementaires, les élus du peuple sont appelés à voter impérativement trois lois importantes:

  • la loi sur la répartition des sièges au niveau législatif
  • la loi sur la répartition des sièges aux niveaux municipal et local
  • la loi qui révise celle d’identification et enrôlement des électeurs pour ouvrir la possibilité d’enrôlement des Congolais de l’étranger.

«Les délais sont courts, parce l’année 2015 est une année chargée en termes d’activités. Et nous devons arriver à exécuter notre part du contrat. Il faut donc faire un effort de dépassement, voir la grandeur des défis à relever», a fait remarquer le député Juvénal Munobo, dimanche à Radio Okapi.

Les députés nationaux vont donc trouver sur leurs tables de travail, le calendrier électoral publié le 12 février dernier par la Ceni, alors qu’ils étaient en vacances parlementaires. Déjà des voix s’élèvent aussi bien au sein de l’opposition que de la majorité pour réclamer le réaménagement de calendrier ainsi que le financement de différents scrutins prévus. Mais conformément aux us et coutumes parlementaires, il n’appartient pas au Parlement de voter en faveur ou en défaveur de ce calendrier. Députés et sénateurs doivent plutôt voter les nouvelles lois qu’impose ce calendrier électoral.

Lundi 2 mars dernier, le président Kabila a promulgué la loi de programmation déterminant les modalités d’installation des 26 nouvelles provinces en RDC. Des lois doivent être votées au Parlement pour rendre possible l’installation de ces provinces.

Lire aussi: RDC : l’installation des nouvelles provinces va se faire en deux phases

Cette session s’ouvre moins de deux mois après la clôture de la session extraordinaire de janvier dernier, qui avait permis le vote de la loi portant modification de la loi électorale, la loi portant modalité d’installation de nouvelles provinces ainsi que celle portant fixation des limites des provinces plus la ville de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner