Ituri: un conflit foncier oppose un député aux autorités coutumières de Lengabo

Carte de Bunia en Province Orientale

Les habitants du village Lengabo dans la périphérie-Sud de Bunia, solidaires à leurs chefs coutumiers, ont manifesté mercredi 8 avril, pour contester le droit de propriété sur une étendue de ferme du village revendiquée par le député Tibasima Mbogemu Atenyi. Ce dernier, appuyé par des services des titres fonciers, accuse à son tour le chef coutumier de Lengabo de spolier sa concession en y exploitant illégalement des matériaux de construction.

Tout a dégénéré mercredi dernier lorsqu’une colonne des camions bennes transportant des sables et des graviers ont été immobilisés à Lengabo par des policiers. Les matériaux de construction venaient d’être extraits dans la concession Mbogu, appartenant au député Tibasima Mbogemu.

Cette action a irrité des villageois, environ une centaine, qui ont manifesté jusqu’aux portes de la cité de Bunia, avec des machettes et des bâtons à la main, pour exprimer leur colère.

Singoma Ginabo Kapiteni, chef de la localité Lengabo, soutient que la concession de Mbogu est encore une propriété de son entité administrative:

«Moi comme responsable du village, jusque-là avec les vieux sages, nous ne reconnaissons pas si la concession appartient à l`honorable John Tibasima. Nous reconnaissons que cette concession est un terrain qui revient à la population locale pour l’agriculture et la construction des maisons.»

De son côté, Tibasima Bogemu qualifie d’illégale l’exploitation des matériaux de construction dans « sa » concession sans son autorisation. Il brandit tous les papiers légaux faisant de lui propriétaire de l’endroit disputé.

Il est soutenu par Faustin Adjoku, conservateur des titres fonciers à Bunia. « Il y a une concession (qui porte) le numéro SR 20 dans la localité de Makabo [voisine de Lengabo], l’honorable Tibasima en est propriétaire, à usage agro-pastoral depuis 1995», a-t-il affirmé.

Les deux parties s’affronteraient déjà au niveau de la justice, appelée à les départager.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner