RDC: lancement des commissions d’installation de nouvelles provinces

Carte représentant le nouveau découpage de la RDC

Les travaux des commissions chargées de l’installation de nouvelles provinces de la RDC ont été lancés samedi 18 avril à Kinshasa. Les membres de ces commissions, nommés depuis lundi dernier par un décret du Premier ministre, ont été présentés au public ce dimanche lors d’une cérémonie présidée par Evariste Boshab, vice-premier ministre chargé de l’Intérieur et Sécurité.

Ils sont au total quatre-vingt-dix membres qui forment six commissions d’installation de nouvelles provinces. Chaque commission compte quinze membres dirigés par un haut fonctionnaire de l’Etat, actif ou honoraire, qui jouit d’une expérience éprouvée en matière administrative et de la chose publique.

Ces commissions vont travailler pendant trente jours. Ils feront le rapport final devant les six assemblées des provinces démembrées. Il s’agit du (de) :

  • Bandundu
  • l’Equateur
  • Kasaï-Occidental
  • Kasaï-Oriental
  • Katanga
  • la Province Orientale.

D’après le décret du Premier ministre, les actuelles assemblées provinciales ne pourront que prendre acte du rapport final de ces commissions, sans débat.
Evariste Boshab, qui se dit confiant sur les travaux d’installation de nouvelles provinces, rappelle aux commissions sur quoi elles devront s’atteler:

«L’essentiel de votre mission est d’établir l’état des lieux de votre province, d’en dresser l’actif et le passif et d’en proposer une répartition harmonieuse du patrimoine ainsi que des ressources humaines et financières.»

D’après le secrétaire général du gouvernement, c’est à partir de 30 juin que les nouvelles provinces devront effectivement entrer en fonction avec de nouveaux gouverneurs qui seront élus par les actuels députés provinciaux arrivés fin mandat.

Il s’agit d’une disposition provisoire, a-t-il indiqué, en attendant les élections des gouverneurs des vingt-six provinces, prévues au mois de février 2016 sur le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

«Ce qui était un rêve est devenu une réalité»

Présent à la cérémonie de présentation des membres de ces commissions d’installation de nouvelles provinces, le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, se dit content de vivre le démembrement de sa province. Pour lui, son nom entre dans l’histoire pour avoir géré le Kasaï-Oriental dans sa configuration actuelle, jusqu’à l’avènement de futures provinces.

Cliquez ci-dessous pour l’écouter:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner