Katanga: 6 personnes meurent incendiées dans un camp de déplacés à Nyunzu

Carnet à mains, un préposé du HCR entrain d’enregistrer une famille de pygmées dans un centre des déplacés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Six personnes ont trouvé la mort, jeudi 30 avril, après que des miliciens du groupe dénommé «Eléments» ont incendié le camp de déplacés de Vumiliya 1, dans le territoire de Nyunzu (Katanga). Radio Okapi a tenté en vain de joindre des autorités de Nyunzu pour avoir une version officielle de cet incident.

Après cette incursion, les autorités locales ont décidé de relocaliser ce camp qui abrite environ 3 000 déplacés parmi lesquels les bantous et les pygmées.

Ce camp est situé à 6 km de Nyunzu-centre (Katanga).

La Monusco compte détacher des casques bleus béninois pour assurer la sécurité de ces déplacés.

A (re) Lire: Katanga: environ 15 000 déplacés vivent dans le dénuement à Nyunzu

C’est depuis plusieurs mois que les membres de la milice bantoue dénommée «Eléments» s’affronte régulièrement  avec la milice pygmée dans cette contrée.

Le passage, en avril dernier du vice-Premier et ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab n’a donc pas permis d’apaiser la tension ethnique entre bantous et pygmées dans cette partie du Katanga.

Le vice-Premier ministre avait appelé les protagonistes de la région à la réconciliation.

Ces conflits, qui affectent également les territoires de Kabalo, Kalemie et Manono, ont déjà causé plusieurs morts dans la région. Ils ont aussi provoqué le mouvement des populations, qui vivent dans des conditions difficiles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner