RDC: l'Assemblée nationale rejette la motion de défiance contre Evariste Boshab

Le Vice premier ministre et ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab le 10/02/2015 lors de la présentation de l’activiste de droits de l’homme, Christopher Ngoyi arrêté après les manifestations contre la loi électorale de janvier. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La majorité parlementaire de l’Assemblée nationale a rejeté lundi 4 mai la motion de défiance contre le vice-Premier ministre, chargé de l’Intérieur, Evariste Boshab, au sujet de sa responsabilité dans l’affaire concernant la fosse commune de Maluku. Selon Ramazani Shadary, député de la MP qui a introduit une motion incidentielle, la motion de défiance signée par les députés de l’opposition contre M. Boshab n’était pas opportune.

La plénière a été particulièrement mouvementée dans une salle des congrès archicomble.

Juste après la lecture de la motion contre Evariste Boshab par le représentant des signataires, le député José Makila, une motion incidentielle, initiée par le député de la majorité Ramazani Shadary, est tombée. Elle remettait en cause l’opportunité de la motion de défiance.

Gaston Musemena, un autre député de la MP a aussi soutenu cette motion incidentielle, affirmant que la question funéraire relève de la compétence de l’autorité provinciale.

«Cette motion de défiance est mal dirigée et contre les prescrits de la Constitution. Cette question, conformément à notre loi obsolète relevait de l’Hôtel de ville. En aucun cas, quelqu’un qui n’a aucune responsabilité ne pouvait en répondre jusqu’à être sanctionné», a déclaré Gaston Musemena.

Entre-temps, la cinquantaine de députés signataires de la motion de défiance crient au fanatisme au sein de la Majorité présidentielle.

Lire aussi: Fosse commune de Maluku:Evariste Boshab attendu à l’Assemblée nationale

Le député de l’opposition Delly Sessanga a fustigé un militantisme aveugle de la majorité parlementaire.

«La MP vient de signer la fin de la démocratie dans ce pays parce que nous ne pouvons plus compter sur les institutions, nous ne pouvons pas être la caution passive à la violation des droits de l’homme et à la violation de la Constitution», a affirmé Delly Sessanga.

Avec le rejet de la motion de défiance, Evariste Boshab maintient son fauteuil de vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur au sein du gouvernement Matata II.

Les parlementaires de l’opposition se sont retirés avant la fin de la plénière, en signe de protestation le rejet de leur motion de défiance.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner