Lubumbashi : des hommes armés attaquent le domicile d’un député de l’Unafec

Une vue du centre ville de Lubumbashi

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 mai la résidence du député provincial Jacques Kabanda de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec). Lui et trois membres de sa famille, dont son épouse, sont grièvement blessés par balles, a indiqué Séraphin Sango, commissaire supérieur de la police de la cellule de sécurité au ministère provincial de l’Intérieur. Les faits se sont produits au quartier Kaponda-Nord  dans la commune Katuba à Lubumbashi (Katanga).

Pour l’heure, les quatre victimes sont gardées à la clinique Don Bosco. Des sources médicales affirment que l’état de l’épouse du député Jacques Kabanda serait très critique.

Ces bandits étaient cagoulés et portaient les armes de marque AK 47. Ils ont attaqué la résidence de Jacques Kabanda vers minuit, à en croire Séraphin  Sango, commissaire supérieur de la police  cellule  de  sécurité au ministère provincial de l’Intérieur.

Ils ont commencé par tirer deux balles en l’air pour faire paniquer les voisins qui criaient. Ils ont par la suite, à l’aide des barres à mines, cassé  fenêtres et portes de la maison, avant de s’y introduire, a-t-il expliqué.

Par après, ils ont ligoté le député et lui ont exigé la somme de 20 000 dollars américains. Face à son refus, ils lui ont tiré deux balles au niveau de la poitrine, quatre balles sur sa  femme et deux autres sur les enfants, a ajouté le commissaire supérieur de la police.

Trois autres filles qui s’étaient cachées derrière les portes ont été  prises en otage et relâchées deux heures plus tard.

Plusieurs témoignages recueillis auprès des habitants de ce quartier ont indiqué que ces malfrats ont encore visité cinq maisons au croisement des avenues  Monga et Kunda.

C’est là qu’ils ont  emporté  des  téléphones  portables, des  lecteurs  DVD, de  l’argent mais sans faire des dégâts humains.

A  l’Unafec, les responsables indiquent qu’il s’agit d’un cas isolé d’insécurité qui sévit dans la ville de Lubumbashi ces derniers temps et qui n’a rien à voir avec le parti.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner