Katanga: le gouvernement décide de renforcer les effectifs militaires à Nyunzu

Les déplacés Pygmés dans le site Cotanga, territoire de Nyunzu, province du Katangaqui ont fui les dégâts consécutifs aux conflits avec les Bantous. Le 18 mai 2015

Le gouvernement provincial du Katanga décide de renforcer les effectifs de l’armée et de la police pour restaurer la paix entre bantous et pygmées, en territoire de Nyunzu, à 190 km de Kalemie (Katanga). Le ministre provincial du Katanga de l’Intérieur du Katanga, Juvénal Kitungwa, a annoncé cette mesure, mercredi 20 mai, au cours d’une conférence de presse à Kalemie.

«La première piste des solutions, c’est qu’il y ait un déploiement réel des éléments de force  de la police et de l’armée pour traquer les extrémistes et puis sécuriser la région. La deuxième piste, c’est une commission de médiation que nous venons de mettre sur pied », a-t-il indiqué.  
 
Juvénal Kitungwa a affirmé la volonté du gouvernement provincial du Katanga d’entamer le processus de réconciliation et de cohabitation pacifique entre bantous et pygmées.
Il s’étonne de la montée de criminalité entre ces deux ethnies pourtant habituées à vivre pacifiquement surtout à Nyunzu.
«Les déplacées ont vu leurs villages complètement brûlés, leurs champs dévastés. Nous sommes engagés à pouvoir, le faire ensemble, nous gouvernement provincial, le gouvernement de la République et la Monusco avec toutes les agences du système des Nations Unies », a poursuivi Juvénal Kitungwa
L’annonce de ces mesures intervient 48 après le passage du passage du représentant du secrétaire général de l’Onu en RDC, Martin Kobler, dans la contrée, où il a visité les installations de la Cotanga, où vivent 4 000 déplacés pygmées et leurs dépendants. Martin Kobler s’est dit aussi inquiet de la situation des 8 000 déplacés bantous vivant dans des familles d’accueil.
Environ 113 localités ont été incendiées, 200 personnes tuées et une soixantaine de femmes violées depuis janvier dernier à la suite des conflits entre pygmées et bantous dans le territoire de Nyunzu. ​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner