Sud-Kivu: 4 personnes tuées dans une attaque armée à Lwango

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

Quatre personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée dans l’attaque d’un convoi, survenue dans la nuit de jeudi 21 mai, à la hauteur de Lwango, localité située à 25 Km au Sud de Mimova (Sud-Kivu). La Fédération des entreprises du Congo (Fec) à Minova attribue cette attaque aux coupeurs de route qui ont tiré sur ce véhicule qui avait abord une dizaine de personnes avant d’emporter plus de 200 casiers de boissons alcoolisés.

Le secrétaire administratif de cette organisation patronale, Chance Mulume Lushuli, affirme que le camion attaqué, de marque Fusso, s’est renversé après que le chauffeur pris pour cible a cédé à la panique.
Il a par ailleurs dénoncé la multiplicité d’attaques des camions marchandises qui, selon lui, risque d’avoir des conséquences économiques graves dans plusieurs localités du territoire de Kalehe et même dans la ville de Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu.
«Nous enregistrons le 15è cas d’assassinats qui se font sur les axes dangereux de routes. Les opérateurs économiques sont devenus la cible des bandits armés et les commerçants partent acheter sans espoir de retourner à la maison », a dénoncé Chance Mulume.
Il a indiqué que ces voleurs emportent argents et biens de valeur et tuent parfois les commerçants de la contrée.

 

Chance Mulume appelle la hiérarchie des FARDC à renforcer les effectifs militaires pour sécuriser la population du territoire de Kalehe.

«Pourquoi ne pas chercher à déployer les militaires bien formés dans tous les axes dangereux, car cela va nous pousser à aller investir ailleurs », s’est interrogé le patron de la Fec à Minova.
Les recherches se poursuivent pour retrouver certaines personnes qui étaient à bord de ce véhicule tombé dans un ravin.
Pour sa part, le commandant du 331ème secteur FARDC basé à Nyabibwe, Le colonel Guinaro Nzomoni, se dit engagé dans la traque des bandits armés dans cette entité et annonce la poursuite de ces assaillants pour décourager ces pratiques dans cette contrée.​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner