Nord-Kivu : les FARDC tuent 4 présumés rebelles des ADF à Mayi moya

Patrouille des FARDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Quatre présumés rebelles ADF ont été tués et trois autres capturés au cours des combats qui les opposés, vendredi 26 juin, aux Forces armées de la RDC (FARDC) dans la localité de Mayi moya, située à plus de 50 km au Nord de la ville de Beni (Nord-Kivu). Selon des sources de la région, un civil a également été abattu au cours des tirs croisés entre les belligérants.

Pendant les combats, les rebelles ougandais avaient réussi à incendier un véhicule des FARDC et kidnappé cinq civils, précisent les mêmes sources.

Les rebelles se seraient retirés en débandade vers la localité de Mudole, à l’Ouest de Mayi moya,  après trois heures d’intenses combats.

Pour l’instant, poursuit les sources administratives, la situation est sous contrôle de l’armée régulière et le trafic interrompu dans ce secteur a repris timidement ce samedi matin entre Beni et Erengeti, affirment les sources administratives.

A (re) Lire: Beni: les FARDC prennent le contrôle d’un camp des ADF à Baruku

Cette attaque intervient quelques jours seulement  après la relève du 31è brigade des commandos FARDC, déployée depuis plus d’une année à Beni.

Le même vendredi, les présumés rebelles de l’ADF, ont également attaqué deux autres positions des FARDC  dans les localités de Kokola et Mukoko sur l’axe Oicha-Erengeti.

C’est aux environs de 16 heures que les rebelles des ADF avaient surpris les FARDC, en attaquant simultanément leurs  positions dans le village de May Moya et ses environs.

Des tirs à l’armes lourdes et légères ainsi que des bombes, étaient entendus jusqu’à tard dans la soirée, affirment les sources  administratives et la société civile du territoire de Beni.

La population qui s’y attendait le moins, était prise de panique. Elle s’est dirigée à Oicha et une autre partie a pris  la direction d’Erengeti vers le Nord.

La Radio Okapi a tenté en vain de joindre les responsables militaires de Beni pour leurs avis sur cette attaque armée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner