RDC: le FNUAP déplore le taux élevé de mortalité maternelle

Siège de UNFPA à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Près de huit cent cinquante femmes sont mortes en couches sur cent mille naissances vivantes pendant la période de juin 2014 à juin 2015 en RDC. La Représentante résidente du Programme des Nations unies pour la population (FNUAP), Diene Keita, l’a révélé mercredi 8 juillet au cours de la conférence hebdomadaire de l’Onu à Kinshasa.

«Il y a dans ce pays huit cent quarante-six femmes qui meurent en essayant de donner la vie pour cent mille naissances vivantes. Et c’est beaucoup !», a déclaré Diene Keita.

Elle est revenue sur certaines urgences en faveur des populations congolaises. Concernant la question de violences contre les femmes par exemple, elle a souligné la nécessité de savoir le nombre de cas enregistrés, les lieux de leur commission et comment ces violences ont été perpétrées.

«Il a été estimé en 2010 qu’il y environ quarante mille cas de fistules par an en RDC. Et seulement 1% de ces quarante mille cas concernent le fait de violences, le fait de conflits», a rappelé la Représentante résidente du Programme des Nations unies pour la population en RDC.

Diene Keita a également expliqué «la dividende démographique» qui se pose dans ce pays:

«Nous avons des jeunes à la recherche d’emploi [...] Mais nous avons aussi des vieux qui doivent quitter la Fonction publique, mais il n’y a pas de système mis en place pour eux. Alors que fait-on de la population ? Les jeunes qui doivent aller commencer à travailler et ceux qui doivent sortir pour [aller] faire autre chose et qui sont encore valides. C’est ce qu’on appelle la double dividende démographique.»

Diene Keita a par ailleurs annoncé l’organisation, vendredi 10 juillet à Kinshasa et à l’arrière-pays, des manifestations commémoratives de la journée mondiale de la population.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner