RDC : les élections des gouverneurs de nouvelles provinces prévues entre le 27 et le 31 juillet

Carte représentant le nouveau découpage de la RDC

Le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur, Evariste Boshab, a annoncé samedi 11 juillet à Kinshasa l’organisation des élections des gouverneurs de nouvelles provinces entre le 27 et le 31 juillet prochain. Mais en attendant, les anciens gouverneurs restent en fonction, a-t-il précisé.

« On n’a pas du tout à s’inquiéter. Les gouverneurs actuels gèrent les affaires courantes », a précisé Evariste Boshab.

Concernant les infrastructures qui devraient accompagner la mise en place de nouvelles provinces, Evariste Boshab reste confiant.

« Il s’agit d’abord et avant tout de la volonté des hommes qui seront appelés à animer ces nouvelles provinces. Lorsque chaque réforme s’annonce, il y a toujours résistance et pour l’instant le processus est irréversible », a-t-il souligné.

Evariste Boshab a aussi mis en garde tous ceux qui profiteraient de ce découpage pour créer des conflits entre communautés.

« Lorsque l’on fait l’apologie d’une tribu au détriment d’autres tribus, il y a soit le tribalisme, et soit alors on parle de la xénophobie. Et dans ce cas on tombe sous le coup de la loi », a-t-il prévenu.

Avec le découpage territorial, la RDC passera de 11 à 26 provinces. Ce découpage est déjà effectif depuis samedi 11 juillet en Equateur et en Province Orientale. La Province Orientale donne naissance à quatre autres provinces qui sont :

  1. Le Bas-Uélé
  2. Le Haut-Uélé
  3. La Tshopo et
  4. L’Ituri.

L’Equateur de son côté est scindé en cinq provinces :

  1. La Tshuapa
  2. Le Nord-Ubangi
  3. Le Sud-Ubangui
  4. L’Equateur,
  5. La Mongala.

Lire aussi: Evariste Boshab: «Il n’y a pas eu de retard dans le processus d’installation de nouvelles provinces»

Autonomie du Nord-Ubangi

Aussitôt après la dernière session extraordinaire, consacrée samedi à la prise d’acte du rapport de démembrement de l’Equateur, quelques députés provinciaux élus du Nord-Ubangi ont appelé à l’autonomie de leur province.

Dans un point de presse organisé le même samedi dans l’enceinte de l’assemblée provinciale, ils ont exigé que les recettes provinciales réalisées au Nord-Ubangi ne soient plus affectées à Mbandaka.

Selon eux, ces recettes devront servir désormais à l’installation de cette nouvelle entité politique et administrative.

« Je voudrais informer notre population du Nord-Ubangi qui était autre fois district que nous sommes devenus une province à part entière. Maintenant elle a une autonomie. Je voudrais m’adresser particulièrement à la direction provinciale des recettes. Aussi longtemps que nous sommes devenus une province autonome, nous demandons aux autorités commises dans notre province de garder les recettes produites pour le lancement du Nord-Ubangi », a affirmé le porte-parole des députés provinciaux, Jacob Mbelemo.​

Province Orientale : les députés satisfaits

Les députés provinciaux se disent satisfaits de l’avènement de quatre nouvelles provinces issues de l’ancienne Province Orientale. Tous les élus interrogés dimanche 12 juillet par Radio Okapi ont salué les avancées obtenues dans ce processus. Malgré le manque d’infrastructures, ils estiment qu’avec la volonté politique et le travail, les nouvelles provinces auront une nouvelle physionomie.

Bien que satisfaits, certains députés s’inquiètent que le gouvernement provincial actuel continuer à prester avant l’installation effective de nouvelles autorités provinciales.

Le gouverneur de l’ancienne Province Orientale, Jean Bamanisa, a, pour sa part, répondu à ceux qui demandent son départ immédiat qu’un vide juridique se créerait s’il partait avant la mise en place de nouvelles autorités.

«Ce sont des personnes qui sont trop pressées et qui doivent lire la loi et savoir que l’autorité de l’Etat s’exerce», a affirmé Jean Bamanisa.

Il a aussi affirmé qu’il était satisfait de certaines réalisations qu’il a initiées au cours de son mandat de deux ans et demi, évoquant notamment un plan d’action de développement qui peut servir à relancer les quatre nouvelles provinces.

L’interview de Jean Bamanisa à Radio Okapi:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

«Nous avons laissé une nouvelle gouvernance. C’est ce qui était le plus important. Nous avons aussi laissé la restauration de l’autorité de l’Etat et notre plan d’action de développement qui est très large a connu un début et des investissements avec des moyens du bord qui ont permis que nous fassions de belles réalisations et mettre sur rail beaucoup d’autres choses, que les gouvernements des 4 autres provinces vont continuer», a déclaré Jean Bamanisa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner