Mbandaka : face aux groupes d’auto-défense, la fermeté policière

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Face à l’augmentation du nombre de groupes d’auto-défense qui se sont créés à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, le commandant de la 13e Région Militaire, le Général Johny Luboya, a répondu avec fermeté et a promis le retour au calme.

« Le message que je veux donner à la population est d’arrêter d’utiliser des machettes dans des groupes d’autodéfense. Cela prête à confusion dans les rues de la ville : est-ce des bandits, ou simplement la population qui s’auto-défend ? Plusieurs fois, [mes hommes] étaient prêts à intervenir [contre ces bandes] », a déclaré le commandant chargé de la sécurité de la 13ème Région Militaire.

Le Général Luboya a de même dénoncé le racket auquel s’adonnent ces groupes d’autodéfense.

« Il faut que des jeunes n’abusent pas, qu’ils n’aillent pas vers les paisibles citoyens imposer une contribution, comme j’ai pu l’entendre », a-t-il dit.

Le Général Luboya a réitéré que l’autorité policière était la seule qui prévalait, et a assuré que le calme était revenu et l’ordre rétabli dans la capitale provinciale.

« La population peut ressortir car le calme est revenu. On va maintenant laisser la police faire son travail », a conclu M. Luboya.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner