Thierry Sinda: «Le cinéma africain est né sur les bords du fleuve Congo»

Une vue nocturne de la ville de Paris en France

Journaliste, enseignant et chercheur sur la littérature de l’Afrique francophone, le Congolais Thierry Sinda vit à Paris (France). «J’organise à Paris les 30 ans des poètes d’Afrique et d’ailleurs. Pour la 10e édition, j’ai produit une somme de poésies, où il y a 55 poètes […] C’est une somme qui est un manifeste de la négritude», annonce-t-il. 

Thierry Sinda vient de publier un ouvrage intitulé « Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’ailleurs ».

Dans un entretien avec Nana Bolodjwa, il démontre que le cinéma africain est d’origine congolaise:

«Le premier cinéaste africain, c’est Albert Mungita, qui –en 1955- tourne la leçon du cinéma. Donc, le cinéma africain est né sur les bords du fleuve Congo et non sur les bords de la Seine

Ecoutez:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner