Deo Namujimbo : « Il n’est pas facile d’exercer le journalisme en France »

L’ouvrage “Je reviens de l’enfer”, de Deo Namujimbo, publié aux éditions l’Harmattan. Ph. droits tiers.

Deo Namujimbo vit en France depuis cinq ans. Il a quitté la RDC pour des raisons sécuritaires. Journaliste professionnel depuis vingt et un ans, il n’a pas pu travailler dans son pays d’accueil. Le problème de reconnaissances des pays africains en général et de la RDC en particulier ainsi que des difficultés  économiques auxquelles la France est buté sont deux causes ne permettent pas de trouver facilement un travail de la presse dans l’Hexagone.

 « Ce n’est pas le premier Congolais venu qui doit avoir du travail dans une maison de presse française ou en train de fermer et de limoger du personnel », explique Deo Namujimbo.

Pour n’avoir pas trouvé du travail dans le domaine de la presse, il s’est converti à la carrière d’écrivain. Il vient de publier un ouvrage aux Editions L’Harmattan intitulé : « Je reviens de l’enfer », un reportage de guerre à l’Est de la RDC.

Il parle aussi de son métier de conférencier et traducteur  dans et entretien avec Nana Bolodjua.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (63)
Elections (60)
Ebola (58)
RDC (57)
FARDC (53)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)