Kinshasa: arrêt de travail à la DGRK


Siége de la DGRK à KInshasa

Les  agents de la Direction générale des  recettes de Kinshasa (DGRK) ont débrayé  lundi 21 juin dans la capitale. Ils  réclament sept mois d’arriérés  de  salaire. Le chargé de  mission de cette régie ne reconnaît que trois mois de retard et appelle les  manifestants à la patience.

Le climat était tendu lundi au siège de cette régie financière. Plusieurs agents exigeaient à la hiérarchie et même au gouvernement provincial le paiement de sept mois de prestation. Ils disent avoir épuisé toutes les voies administratives pour rentrer dans leurs droits, mais en vain.

L’un d’eux qui a requis l’anonymat explique leurs déboires :

« Nous avons rendu service et nous sommes dans une régie financière. Nous ne sommes pas comme d’autres services de l’Etat. Nous voyons l’argent entrer et sortir pour servir à d’autres fins, mais on ne comprend pas. Nous ne sommes pas des humains ? On ne peut pas nous reconnaître même un peu de considération ? »

Le gestionnaire de la DGRK juge ces revendications fondées. Venant Placide Wasongolwa rassure que les démarches sont en cours en vue de décanter rapidement la situation:

«Par rapport aux ressources disponibles et aux ressources attendues en ce qui concerne la rétrocession, la vignette, la retenue locative, nous attendons 260 millions de Francs congolais (environ 289 000 USD) de rétrocession. Nous disons que par rapport à tous ces fonds, nous sommes à jour pour pouvoir mobiliser suffisamment des recettes pour faire face aux trois derniers mois de salaire à la DGRK.»

Entre temps, les agents mécontents décident de prolonger leur mouvement en décrétant carrément une grève  généralisée au sein de cette régie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner