Sandoa: bras de fer entre les opérateurs économiques et une prétendue mission du parquet de Kasaji

Les opérateurs économiques du territoire de Sandoa au  Katanga s’opposent à une délégation prétendument envoyée par le parquet de Kasaji, chef-lieu du district du Lualaba et qui exige d’être prise en charge par ces opérateurs. La majorité d’entre eux refuse de s’exécuter malgré les menaces proférées contre eux par cette  délégation.

Cette délégation et les opérateurs économiques de Sandoa achoppent sur trois points:

  1. la prise en charge
  2. les vraies identités et
  3. la méthode travail des inspecteurs venus de Kasaji.

S’agissant de la prise en charge: une liste circule dans chaque boutique, depuis samedi 9 avril, pour que l’opérateur économique contribue obligatoirement avec 2500 francs congolais (environ 3 USD). 

En outre, les deux inspecteurs venus de Kasaji refusent d’exhiber leur ordre de mission ni de décliner leurs identités. Les opérateurs économiques locaux trouvent cela suspect. 

Un autre point de désaccord porte sur la méthode travail: les hôtes de Sandoa détiennent une liste des opérateurs économiques à qui ils exigent d’acheter un registre de commerce et à d’autres, une patente. Sans au préalable consulter les concernés, encore moins, les responsables locaux des services de l’Etat générateurs des recettes.  

Devant cette résistance, les inspecteurs venus de Kasaji chercheraient à agir seul sans la collaboration de leurs collègues affectés sur place.

Déjà l’administrateur de Sandoa s’oppose, lui aussi, à cette méthode de travail.  

Entre-temps, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Kasaji dit n’avoir jamais signé pareil ordre de mission à Sandoa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner