Mbuji-Mayi : les commerçants s’opposent à la majoration de l’impôt professionnel sur les rémunérations

Francs congolaisFrancs congolais

Francs congolais

Les commerçants des marchés urbains de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) dénoncent la majoration « spectaculaire » de l’impôt professionnel sur les rémunérations (IPR). Selon eux, ils ont reçu au mois de mars des assignations intitulées «Mise en demeure » de la part du centre des impôts de la Direction provinciale des impôts (DPI).

Ils disent ne pas comprendre comment un impôt déjà payé en Janvier  revient avec des pénalités au mois de Mars 2012.

«Les agents de la DPI font des augmentations d’une façon brutale. Nous avons un problème avec les impôts du mois de janvier que nous avons déjà payé, ils reviennent au mois de mars pour nous faire payer la pénalité. Ils disent qu’ils sont au-dessus de tout et ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent», a déclaré un des commerçants.

Les operateurs économiques menacent de fermer leurs activités et aller travailler dans d’autres provinces.

De son côté, le chef de centre de la DPI/Mbuji-Mayi, Dibindi, reconnait avoir majoré l’impôt et affirme avoir procédé à une campagne de sensibilisation depuis l’année dernière.

La DPI/Mbuji-Mqyi dit garantir aux operateurs économiques l’exercice de leurs activités. Car selon elle, si ses services fonctionnent, c’est par ce que ces operateurs économiques existent.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner