Lubumbashi: Jean-Claude Masangu invite la population à consommer les nouvelles coupures de franc congolais

Francs congolais

Le  gouverneur de la Banque centrale  du Congo (BCC), Jean-Claude Masangu, en  séjour au Katanga,  a lancé un  appel à tous les opérateurs  économiques de la RDC à  «réserver  un  accueil chaleureux» aux coupures de 1 000, 5 000 et 10 000 Francs  congolais (FC) dont la mise en  circulation est prévue le 2 juillet. Il l’a déclaré, vendredi 29 juin à Lubumbashi, lors d’un  point de presse  organisé dans  le  cadre de  la campagne  de  sensibilisation de la population sur ces coupures.

Le gouverneur de la BCC a évoqué les trois raisons qui ont milité pour l’injection des coupures à «valeur faciale adaptée» sur le marché:

  • la manipulation de grandes quantités des billets de banque sur le marché
  • l’aggravation de la “dollarisation” de l’économie congolaise
  • l’accroissement du coût de fabrication, d’importation et de distribution des billets de banque.

Pour JC Masangu, le moment est propice pour la mise en circulation de ces nouvelles coupures. Il a,  par  ailleurs,  annoncé la suspension pendant trois mois  de  la Taxe à valeur ajoutée (TVA) sur certains produits, tels que  le  ciment  gris  et  la  farine de  blé. Cette mesure permettrait  de  lutter  contre toute  éventuelle hausse  de prix sur le marché, a- t-il estimé.

Mais pour la majorité de lushois, ces nouvelles coupures entraîneraient des conséquences fâcheuses sur le marché.

«Nous nous attendons à la hausse des prix. Nous comparons ces billets à Mokomboso, Maheshe, Dona Beja [noms donnés aux grosses coupures du Zaïre vers les années 90, qui avaient donné lieu à la flambée des prix et à la création de plusieurs zones monétaires dans le pays], a estimé un habitant de Lubumbashi.

Le lancement de ces grosses coupures est une bonne chose, a soutenu pour sa part un taxi-man, tout en redoutant la disparition de petites coupures:

«Qu’on ne puisse pas négliger les petites coupures. Puisqu’ici à Lubumbashi, quand on lance les grosses coupures sur la marché, on a toujours l’habitude de mépriser les petites.»

Jean-Claude Masangu a précisé que l’injection de ces nouvelles coupures se ferait en deux temps : le 2 et le 15 juillet et que, d’ici 2013, les pièces de monnaie de 50, 100 et 200 francs congolais seraient aussi en circulation.

Le Gouvernement avait décidé, début juin, de mettre en circulation les billets de 1 000, 5 000 et 10 000 FC au début du mois de juillet 2012. Le ministre délégué à la Primature en charge des Finances, Patrice Kitebi, avait alors assuré que toutes les dispositions étaient prises pour éviter une inflation sur le marché des biens et services.

«Sur le plan strictement technique, il y a une condition essentielle : le volume global de la liquidité qui circule doit être en adéquation avec les besoins de l’économie », avait notamment indiqué le ministre Kitebi.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner