RDC: la Banque mondiale et la Bad financent des projets pour 3,8 milliards de dollars en 2013

Mr. Eustache Ouayoro, Directeur des Opérations à la Représentation à la Banque Mondiale en RDC le 08/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La Banque mondiale et la Banque africaine de développement (Bad) financent en 2013, des projets pour un montant de 3,8 milliards de dollars américains. C’est ce qu’ont annoncé, mercredi 20 mars, les experts de ces banques pendant la troisième revue conjointe des performances du portefeuille de ces deux institutions bancaires.

Cette revue s’est notamment penchée sur “l’utilisation des institutions nationales et des systèmes nationaux dans la mise en oeuvre des projets financés par la Banque mondiale et la Bad”.

Le Directeur des opérations de la Banque mondiale en RDC, Eustache Ouayoro, a reconnu les avancées réalisées par le pays notamment en matière de croissance économique. Mais il a estimé qu’il fallait poursuivre les réformes.

Selon lui, les instutions financières internationals ne doivent plus considérer la faiblesse de l’Etat comme “une raison pour faire sans l’Etat mais plutôt de faire avec l’Etat.”

Eustache Ouayoro s’est dit convaincu que la RDC peut être “ce pays émergent qu’il souhaite devenir et qu’il merite de devenir”.

De son côté, le représentant résidant de la BAD, Valentin Zongo, a évoqué la question de la passation des marchés publics, appellant à plus de transparence.

“En ce qui concerne la passation de marchés et la gestion des finances publiques, nous sommes tenus d’améliorer nos pratiques pour tendre vers les valeurs universelles de transparence, d’équité et d’efficacité de la dépense”, a-t-il plaidé.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner