Kinshasa: ouverture du premier Forum économique sur la croissance et la gouvernance

Allocution du Premier Ministre de la RDC, Matata Ponyo Mapon le 06/06/2013 au salon Congo du Grand Kinshasa, lors du lancement de travaux du Forum Economique International de Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le premier Forum économique international de Kinshasa s’est ouvert ce jeudi 6 juin dans la capitale congolaise. Des personnalités congolaises et étrangères du monde économique vont discuter pendant deux jours de la croissance économique et la gouvernance en RDC. Elles réfléchiront notamment sur les moyens de réduire l’écart entre les richesses naturelles dont regorgent le pays et la pauvreté de la population. Ces assises sont organisées par le gouvernement et la Banque mondiale.

Dans son allocution, le Premier ministre congolais, qui a ouvert le forum, a salué les progrès accomplis par l’économie de la RDC depuis 2001.

Assurant que, depuis quelques années, le pays est sorti « de la zone rouge », Matata Ponyo a rappelé que la croissance économique est redevenue positive avec plus de 8% en 2013.

Le chef du gouvernement a également évoqué la maîtrise de l’inflation qui se situerait actuellement à moins de 1%.

Pour illustrer les progrès réalisés par le pays, Matata Ponyo a indiqué que la production annuelle du cuivre est passée de 19 000 à plus de 600 000 tonnes alors que celle de cobalt a crû de 4 000 à 120 000 tonnes entre 2002 et 2012.

« La situation économique n’a jamais été aussi reluisante. Le PIB par tête d’habitants a été multiplié par trois en 10 ans et la monnaie le franc congolais est devenu très stable. Le budget annuel a été multiplié pratiquement par 20 alors qu’il était de près de 300 millions il y a près de 10 ans », a-t-il ajouté.

Mais le chef du gouvernement a reconnu que tous ces progrès sont insuffisants au regard de la pauvreté de la population.

Les effets distributifs de cette croissance ne sont pas encore ressentis par la majorité de la population, a-t-il expliqué, rappelant que la RDC est toujours au bas de l’indice de développement humain. En 2012, la République démocratique du Congo figurait à la 186è place sur 186 pays classés dans le rapport de l’indice de développement humain du PNUD.

C’est pour tenter de combler le fossé entre les bons chiffres économiques et la réalité que le forum économique international de Kinshasa a été organisé, indique-t-on au gouvernement.

« Il n’y a pas de malédiction des ressources naturelles dont la RDC serait victime », a déclaré Matata Ponyo pour qui ce forum devrait « permettre au gouvernement d’avancer plus et mieux sur le terrain de la croissance et du progrès social ».

Les participants à ces assises vont élaborer une feuille de route claire qui devrait permettre à la RDC de se hisser au rang des pays émergents (comme la Russie, le Brésil ou l’Afrique du Sud) en 2030 et des puissances économiques mondiales (comme les Etats-Unis, l’Allemagne ou le Japon) en 2050.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner