Panorama économique: paralysie des activités dans les marchés de la ville de Kinshasa

Une boutique de coin de rue à Kinshasa (Ph. Lam Duc Hien)

Les activités ont été paralysées mardi 16 juillet dans presque tous les marchés de la ville de Kinshasa. Les vendeurs n’ont pas ouvert leurs petits commerces pour protester contre l’impôt forfaitaire sur le bénéfice élevé à 50 000 Francs congolais (50, 5 USD) par an exigé par le gouvernement.

Le Panorama économique de cette semaine évoque cette grève à travers laquelle les vendeurs ont voulu que  l’exécutif central revoie sa décision.

Le sac de 50 kg du ciment est passé de 15 USD à 20 USD ou plus à Kinshasa. Les demandeurs s’en plaignent. Les revendeurs pointent du doigt les importateurs et les grossistes les accusant d’avoir augmenté le prix du ciment en un temps record.

Pourtant, dans un communiqué, le ministre provincial des Finances, Economie, Commerce, Industrie, Petites et moyennes entreprises a fustigé ce qu’il qualifie de la surchauffe injustifiée du prix du ciment gris sur le marché kinois.

François Kadima et Paul Matendo reçoivent Léonide Mupepele, expert en mines, et consultant dans certaines entreprises.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner