Les dirigeants de la Miba accusés de favoriser l’exploitation clandestine des minerais

Le siège de la Minière de Bakwanga (Miba) à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Photo Okapi.

Les travailleurs de la Minière de Bakwanga (Miba) accusent leur comité de gestion de recourir aux creuseurs clandestins pour exploiter le diamant dans leurs concessions. Le syndicat des travailleurs de la Miba a dénoncé cette pratique, jeudi 5 septembre, à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental).

Le comité gestion «fait entrer les creuseurs clandestins dans des galeries souterraines [pour faire] sortir les graviers et ils [les membres du comité, ndlr] se partagent », a fustigé la présidente de la délégation syndicale de la Miba, Christine Mwanza.

Reçus jeudi 5 septembre par le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji, les syndicalistes de la Miba ont par ailleurs accusé les dirigeants de cette entreprise de ne pas fournir d’efforts pour relancer la production.

«De 400 millions reçus de la Fibank en titre d’emprunt, la Miba ne s’est dotée que d’un seul camion comme engin d’exploitation. L’entreprise se trouve ainsi dans l’impossibilité de faire un travail industriel», a expliqué Christine Mwanza.

L’actuel comité de gestion a été nommé en novembre 2010. Il avait reçu du gouvernement la mission d’achever le travail de certification des gisements des minerais disponibles et de relancer la production de la Miba en commençant par l’acquisition de l’outil de production. Les syndicalistes estiment que cette mission n’a pas été atteinte.

La présidente du syndicat en veut pour preuve, le non paiement de neuf mois de salaire des employés de cette entreprise.

Le comité de gestion n’a pas souhaité répondre à ses accusations. Le gouverneur du Kasaï-Oriental se propose quant à lui de convoquer qui réunirait les représentants des travailleurs et les dirigeants de la Miba autour de cette question.

Pour rappel, la Miba a produit plus de 500 000 carats de diamant en 2012 et sa production journalière varie entre 300 et 800 carats.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner