Mbandaka : l’abondance des patates douces fait baisser les prix sur le marché

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Les patates douces ont inondé le grand marché de Mbandaka (Equateur) depuis mardi 28 janvier. Ces produits proviennent du village Ilema, à environ 30 kilomètres de la ville où l’ONG MND, « Mama o Nzela ya Développement », avec l’appui du PAM, avait cultivé 3 hectares, pour soutenir les familles des enfants malnutris.

A en croire, les femmes revendeuses des patates douces, mardi un véhicule remplit de ces tubercules est arrivé au grand marché en provenance de la localité Ilema.

L’arrivée de ces patates douces a automatiquement fait baisser le prix de patates douces sur le marché.

L’ONG MND vend un bassin de 40 kilos à 350 Francs congolais (0,38$US) alors qu’auparavant, le seau de 20 kilos était vendu à 400 Francs congolais (0,43$US).

La population se dit contente de cette situation.

Mais certaines sources dénoncent le rachat en grande quantité par des commerçants qui voudraient créer la rareté du produit afin de les revendre plus tard à un prix élevé.

La présidente provinciale de l’ONG MND, Claudine Biongo, a expliqué que la culture des patates douces présente un triple avantage.

D’abord, les feuilles de cette plante sont un légume qui possède la vitamine A utile à la croissance de l’enfant. Ensuite, ses tubercules procurent des protéines et l’énergie qui donne la force à l’enfant. Enfin, les feuilles et les tubercules de ces plantes vendues procurent de l’argent pour la survie de toute une famille, a indiqué Claudine Biongo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner