Les armateurs congolais entrent en grève

Un bateau sur le Lac Kivu

Les armateurs congolais sont entrés en grève ce lundi 28 avril. Ils ont lancé ce mouvement pour protester contre la multiplicité de taxe auxquelles ils sont soumis. Le président de l’Association des armateurs du Congo, Didier Mukoma, explique qu’une quarantaine de taxes sur les 59 actuellement exigées doivent être supprimées.

« Nous avons évalué environ 59 taxes. Sur les 59 taxes, ensemble avec les experts des autres ministères sous l’égide du ministère des Transports, nous avons dégagé 46 taxes qui devraient être supprimées par décret du Premier ministre. C’est ce que nous attendons », indique-t-il.

Au premier jour de grève, le mot d’ordre a été respecté. La plupart des armateurs n’ont pas assuré le trafic ce lundi.

Au Sud-Kivu, les armateurs estiment que la multiplicité de taxes réduit leur volume d’affaires. Ils se sont réunis ce lundi dans la matinée pour discuter de cette grève.

A Uvira (Sud-Kivu), aucun départ de bateau n’a été observé lundi au port public de Kalundu, seul un mouvement de déchargement des bateaux ayant accosté le week-end a eu lieu. Le commissaire maritime, Justin M’sambya Assumani a annoncé qu’il a autorisé lundi matin deux bateaux à quitter le port pour Kalemie. Certains services de l’Etat dont la Direction générale des douanes et accises (DGDA) et le commissariat maritime et lacustre, craignent des effets collatéraux dus à ce mouvement. En effet, selon les chiffres émanant du le commissariat maritime, le nord du Katanga fournit à Uvira plus de trois mille tonnes des produits constitués des poissons fumés, des poissons frais, de haricot, de grain de maïs et du ciment, par semaine. La tanzanie et la zambie, pays voisins à la RDC lui fournissent des produits de première nécessité comme du riz et la farine de froment.

Au Nord-Kivu voisin, le mouvement de grève a également été suivi. Le trafic lacustre entre Goma et Bukavu n’a pas repris. Ce trafic était déjà interrompu à cause de la grève des armateurs de la province qui protestaient contre l’instauration d’une nouvelle taxe. La fin de leur grève a coïncidé avec le déclenchement du mouvement des tous les armateurs du pays. Mais les bateaux en provenance du Sud-Kivu qui étaient bloqués au port public de Goma ont regagné leurs ports d’attache.

Ce mot d’ordre de grève a également été respecté dans les principales villes portuaires du pays notamment à Kisangani et Matadi.

Les armateurs congolais protestent régulièrement contre les taxes qui leur sont exigées. En février dernier, ceux qui exploitent les lacs Tanganyika et Kivu ont suspendu leurs activités pour protester contre l’autorisation accordée aux bateaux burundais de naviguer dans les eaux congolaises. Ils ont estimé que cette autorisation accordée aux Burundais constitue un manque-à-gagner pour eux qui paient plusieurs taxes aux services de l’Etat congolais contrairement à leurs concurrents du Burundi.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner