Kinshasa: les agents de la Stuc s’opposent à la liquidation de leur entreprise

Des épaves des bus de la Société de transport urbain du Congo (Stuc), le 24 mai 2012 à Kinshasa

Les agents de la Société de transport urbain du Congo (Stuc) s’insurgent contre la liquidation de leur entreprise. Le porte-parole de cette entreprise, Mozart Luhembwe, s’est dit « étonné » de l’annonce du ministre des Transports par les médias de la liquidation de cette firme. Jeudi dernier, Justin Kalumba avait confirmé la Stuc et City Train seront liquidées.

« Nous ne savons pas quelle est la motivation profonde qui amène notre ministère à proposer la liquidation de la Stuc et de City train. Les liquidations ne s’annoncent pas à la radio, ou à la télévision », indique Mozart Luhembwe.

Il a affirmé que selon la procédure normale, le gouvernement doit siéger et statuer pour décider d’une liquidation.

« Nous ne sommes pas encore notifiés concernant cette liquidation et notre ministre nous dit que les portes de Transco [une nouvelle entreprise de société qui a vu le jour en juin 2013] sont grandement ouvertes et que nous devons y aller pour postuler », regrette le porte-parole des syndicalistes de la Stuc.

Pour les agents de Stuc, comme la liquidation de leur entreprise [et celle de City Train] décidée en 2012 ne s’est pas passée comme prévu, il faut les relancer et les subventionner.

« Nous sommes encore là. Si le gouvernement décide que cette société soit liquidée, il doit d’abord payer les décomptes finals de tous les agents. Le personnel doit être transféré dans une autre société de l’Etat. Le gouvernement doit aussi payer nos arriérés », a souligné Mozart Luhembwe.

Les entreprises City Train et Stuc, sont respectivement créés en 1989 et 2006. Les activités sont actuellement aux arrêts. La quasi-totalité de leurs bus ne fonctionnent plus.

Lire la suite sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (105)
RDC (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (19)
Opposition (17)