RDC : les opérateurs économiques invités à se procurer du registre de commerce et des crédits mobiliers

L’entré principale du siège national de la Fec à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au cours d’une matinée de sensibilisation organisée vendredi 15 août, la Fédération des entreprises du Congo (Fec) invite les opérateurs économiques à migrer ver le registre de commerce et des crédits mobiliers de l’Ohada (RCCM). Ce document doit, d’ici le 12 septembre prochain, remplacer le Nouveau registre de commerce (NRC).

« Il faut se souvenir que notre pays a adhéré à l’Ohada qui est une organisation internationale. Et en vertu de notre constitution, les textes de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada) ont une valeur supérieure à ceux de nos lois. Et le droit de l’Ohada a prévu qu’il y a désormais un RCCM. Ce registre remplace le NRC», affirme le présidentielle de la commission nationale de l’Ohada en RDC, Roger Massamba.

Il insiste qu’après le 12 septembre, il n’y aura plus de NRC au Congo.

« Une période de deux ans avait été ouverte pour que les commerçants personnes physique et les sociétés commerciales régularisent leurs situations par la mise en harmonie des statues », ajouté Roger Massamba.

La régularisation de ce document se fait au guichet unique ou auprès de greffes des tribunaux, indique-t-il.

« Pour ceux qui ne se conformeront pas à ces exigences, il pourra y avoir des sanctions pénales. Des partenaires, ou des tierces personnes pourront aussi poursuivre celui qui n’est pas en règle en tribunal pour que le tribunal le force à le faire », précise Roger Massamba.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner