RDC: journée de la femme célébrée sous le signe du progrès et de la parité homme femme


Berthe Akashi, Administrateur directeur général de l’Office national du tourisme


Georgette Bie Bie, Professeur en pharmacie toxicologie et présidente du Caucus des femmes congolaises

Célébration ce lundi 8 mars 2010 de la Journée internationale de la femme. En RDC, le thème national choisi est : le progrès pour tous par la parité homme-femme dans un Congo cinquantenaire. Cette année, le gouvernement est déterminé, d’après la ministre du Genre, Famille et Enfant, à apporter des changements significatifs dans le vécu quotidien de la femme congolaise.
Marie-Ange Lukiana annonce à cet effet, la création de deux structures dans le cadre du cinquantenaire de la République, à savoir l’AVIFEM, Agence de lutte contre la violence faite à la femme et le FONAFEN, Fonds national pour la protection de l’enfant et de la femme.

Pour commémorer cette journée du 8 mars, plusieurs manifestations ont été organisées à travers le pays. A Kinshasa, le défilé commémoratif de la journée international de la femme a commencé peu avant 11heures locales sur le boulevard Triomphal. Ce défilé a été précédé par une longue cérémonie d’ouverture.
Pendant ce temps au Kasaï Oriental, cette journée de la femme a été célébrée sous le thème : Lutte contre le mariage et la sexualité précoces pour le progrès de tous. Un défilé a rassemblé diverses couches de la population sur le boulevard Kabila. Ce thème provincial coïncide avec un rapport publié par le PNUD. D’après ce rapport, 36% de filles du Kasaï Oriental abandonnent les études à cause d’une grossesse ou d’un mariage.
A l’Equateur, la célébration de la Journée internationale de la femme a été marquée par plusieurs manifestations. A Bumba et à Gemena, ces manifestations ont été présidées par la ministre nationale du Portefeuille.
Au Kasaï occidental, l’essentiel des défilés organisés à travers les différentes villes et localités de cette province ont été axés sur la sensibilisation des femmes rurales sur la reconnaissance de leurs droits. Pour la première fois, députée provinciaux, responsables des partis politiques et autorités politico administratives ont démontré aux femmes que le progrès s’obtient lorsqu’il y a parité entre l’homme et la femme.

  • Quel bilan dresser de la condition de la femme congolaise près de cinquante ans après l’accession de la RDC à l’indépendance ?
  • Et que faut-il pour que la parité homme- femme soit effective ?

Invités:

  • Berthe Akashi, Administrateur directeur général de l’Office national du tourisme.
  • Philomène Omatuku, Ingénieur physicien de formation, présidente honoraire de l’Assemblée constituante et législative du parlement de transition, vice-présidente honoraire de l’Assemblée nationale et Ministre honoraire.
  • Georgette Bie Bie, Professeur en pharmacie toxicologie et présidente du Caucus des femmes congolaises.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (105)
RDC (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (19)
Opposition (17)