Retour au calme à Kinshasa après des tirs mardi au camp militaire Tshatshi

Vue de Sozacom, Kinshasa, 2004.

Mardi 22 juillet 2014, pendant près d’une heure environ, une partie de la ville de Kinshasa a connu une situation assez confuse suite aux tirs entendus au Camp Tshatshi.

Avant que le calme ne revienne, une sorte de panique avait contraint plusieurs personnes à regagner précipitamment leurs domiciles.

Contacté par Radio Okapi, le porte-parole du Gouvernement a vite fait de recadrer les choses.  « Un petit groupe d’individus armés a tenté de pénétrer au sein du Camp Tshatshi, mais ils ont été neutralisés », a affirmé le ministre Lambert Mende, avant d’appeler la population au calme.

Quelques minutes plus tard, c’était au tour du Gouverneur de la ville-province de Kinshasa d’appeler la population au calme. André Kimbuta Yango qui a parlé d’une vingtaine d’assaillants qui ont été maitrisés par les forces de l’ordre, a profité de l’occasion pour inviter ses administrés à redoubler de vigilance.

  • Comment analyser cette situation?    

 Invités :

  • André-Alain Atundu Liongo, cadre de la majorité présidentielle et  président du parti politique Convention pour la démocratie et la république.
  • Professeur Jacques Djoli,  sénateur et vice-président de la commission défense et sécurité au sénat.
  • Jean-Jacques Wondo, analyste politique et spécialiste des questions militaires.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected] N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous  laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner