Lancement de DRR3 : 12 000 ex-combattants concernés

Cérémonie de reddition et désarmement volontaires des ex-combattants FDLR le 28 décembre 2014 à Buleusa au Nord-Kivu. Photo Force Monusco

Le ministre de la Défense a lancé le week-end dernier, la troisième phase du programme national de démobilisation, désarmement et réinsertion à la base militaire de Kitona dans la province du Kongo Central.

Cette phase concerne douze mille combattants issus de tous les groupes armés pour une période de quatre ans.

-Quelle évaluation faire du programme DDR depuis son lancement en RDC ?

Participent au débat de ce soir:

-Professeur Grevisse Ditend, coordonnateur de l’Unité d’Exécution du Programme National de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (UE-PNDDR).

-Maitre Juvenal Munubo, député national. Il est rapporteur de la sous-commission « Forces armées » de la commission « Défense et sécurité » de l’assemblée nationale. Il est également ancien chargé des programmes DDR/Enfants à la Caritas Goma de 2006 à 2011.

-Didier Bitaki, spécialiste en droit international et expert en question des groupes armés.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou encore nous envoyer un SMS au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi. http://www.facebook.com/pages/Dialogue-entre-congolais-Radio-Okapi

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner