Marie José Mujinga : « La femme magistrat connaît une promotion plus lente que son collègue masculin »

Des magistrats devant la primature, lors d’une marche de protestation contre leurs conditions de travail, mardi 30/08/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La présidente de l’Association des femmes magistrats, Marie José Mujinga, est l’invitée de Radio Okapi ce vendredi 29 mars. Elle se plaint notamment de la faible représentation des femmes dans la magistrature. La RDC compte 3 700 magistrats dont 400 femmes.

Selon elle, ce chiffre s’explique notamment par un relatif désintéressement des femmes pour la carrière de magistrat.

« La magistrature n’est pas une profession libérale et il faut savoir concilier la carrière professionnelle et la vie de famille. Ce qui n’arrange pas toutes les femmes », explique-t-elle.

Elle déplore, en outre, « la lente promotion des magistrats femmes ».

Marie José Mujinga est interrogée par Michel Kifinda Ngoy.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner