Le général Wafi s’exprime sur les crimes des FARDC et du M23 pendant l’occupation de Goma

Le général Abdallah Wafi, Représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU chargé de l’Est de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au moins 102 femmes et 33 filles ont été violées par des militaires FARDC et 59 femmes violées par les combattants du M23 entre le 15 novembre  et le 2 décembre 2012. Une période qui correspond à l’offensive du M23 pour occuper la ville de Goma dans le Nord-Kivu.

Ces chiffres ressortent du rapport du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) publié mercredi à Kinshasa. Pour en parler, radio Okapi reçoit ce matin le général Abdallah Wafi, représentant spécial adjoint par intérim du secrétaire général de l’Onu en RDC. il est chargé de la section état des droits à la Monusco. Il répond aux questions d’Innocent Olenga.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner