Christoph Vogel: « Les impacts positifs de la loi Dodd Frank sont presqu’invisibles »

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Dans une lettre ouverte publiée sur la situation minière dans l’Est de la RDC, un groupe de 70 experts congolais et internationaux remettent en cause l’efficacité sur le terrain des lois votées par certains pays pour empêcher le commerce des minerais issus des zones des conflits dans cette partie du pays. Parmi ces législations contre les minerais de sang, il y a notamment la loi Dodd Frank, appelée aussi « Loi Obama ».

Christoph Vogel a coordonné la rédaction de cette lettre. Il est l’invité de Radio Okapi.

« Globalement, affirme-t-il, la loi Dodd Frank a eu un impact positif de mettre le thème sur l’agenda ».

Mais sur le terrain, ajoute-t-il, « les impacts positifs sont jusqu’à présent presqu’invisibles ».

« La mise en œuvre des initiatives qui ont suivi la loi Dodd Frank ont connu certains problèmes notamment liés au manque de consultation des parties prenantes congolaises. Il y a eu un minimum de consultation du gouvernement congolais, de la société congolaise et des opérateurs économiques », explique Christoph Vogel.

Il est interrogé par Michel Kifinda.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (62)
FARDC (51)
Ceni (30)
Kinshasa (30)
FCC (29)
Unpc (28)
Beni (28)
Corruption (26)
UDPS (26)
Sécurité (21)
Monusco (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
Maï-Maï (18)