Scott Campell commente le rapport sur les violations des droits de l’homme commises par le M23

Le chef de la Division des droits de l’Homme de la Monusco au cours de la conférence de presse hebdomadaire de l’Onu. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

Le Bureau conjoint des Nations Unies  pour les droits de l’homme a publié jeudi 9 octobre à Kinshasa le rapport sur les violations des droits de l’homme commises par l’ancienne rébellion du M23 dans la province du Nord-Kivu entre avril 2012 et novembre 2013.

Ce rapport indique que plus de 116 personnes ont été victimes d’atteinte au droit à la vie, 351 d’atteinte au droit à l’intégrité physique dont 161 cas de viol.

Le document fait également état de plusieurs autres cas d’atteinte à la liberté et à la sécurité de la personne.

Scott Campell, directeur du Bureau conjoint des Nations Unies  pour les Droits de l’homme, commente ce rapport au micro de  Michel Kifinda.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires