Madeleine Andeka : « L’identification de la population servira aux décideurs d’élaborer de bonnes politiques »

Tableau de recensement de la population de Mugunga au Nord-Kivu, 24/02/2011.

La question de l’identification de la population divise la classe politique congolaise ainsi que d’autres couches sociales. Certains refusent la subordination des élections au recensement. D’autres par contre, estiment que l’identification est nécessaire pour avoir de bonnes élections. Radio Okapi reçoit vendredi 23 janvier la vice-présidente du cadre de concertation des organisations de la Société civile en RDC, Madeleine Andeka.

Commentant cette question, elle affirme que « le recensement ne doit pas être réduit aux seules élections ».

« Nous voulons le recensement parce que l’identification de la population servira aux décideurs d’élaborer de bonnes politiques. En ce moment on aura des chiffres exacts et on aura une idée de chaque catégorie de notre population », déclare-t-elle.

Madeleine Andeka condamne aussi des morts enregistrés lors des manifestations populaires à travers le pays. Elle s’entretient avec Michel Kifinda Ngoyi.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner