Lambert Mende: «Nous aurions été chagriné si nous n'avions pas exécuté la loi sur le découpage»

Lambert Mende Omalanga, ministre congolais des Médias et relations avec le parlement dans son cabinet le 12/05/2014 à Kinshasa, avril 2014. Photo Don John Bompengo

La République démocratique du Congo (RDC) est passée de onze à vingt-six provinces. La dernière province à être démembrée est le Bandundu qui laisse place aux nouvelles provinces de Kwango, Kwilu et Maï-Ndombe. Invité de Radio Okapi lundi 20 juillet, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende se dit satisfait de découpage territorial.

« Le gouvernement a été mis en place pour exécuter les dispositions de la Constitution et de la loi. Nous aurions été chagriné si nous n’avions pas exécuté cette disposition », a déclaré Lambert Mende.
Le porte-parole du gouvernement revient sur le découpage et parle de l’élection des gouverneurs de nouvelles provinces.
Lambert Mende s’entretient avec Donat Madimba.​

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner