RDC: deux ONG anglaises vont étudier la traçabilité des minerais du Maniema

Deux ONG internationales basées à Londres en Grande Bretagne vont étudier, à partir du mois d’octobre, la traçabilité des minerais de la province du Maniema. Elles vont identifier tous les intervenants dans la chaîne de production, en partant du creuseur à l’acheteur, a déclaré, lundi 12 septembre, le ministre provincial des Mines du Maniema, Amisi Lupia.

Au cours d’un point de presse, Amisi Lupia a affirmé que si résultats sont satisfaisants, la cassitérite, le wolframite et le coltan du Maniema seraient commercialisés selon les normes internationales. 

Pour lui, toute sa province n’est pas occupée par des groupes armés. «Toute la production des minerais du Maniema n’est donc pas source de conflit», a ajouté Amisi Lupia.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner