Violence électorale: 41 ONG interpellent la Ceni, les partis et la Monusco

Quarante une ONG nationales et internationales ont réclamé, dans un communiqué publié vendredi 28 octobre à Kinshasa, des mesures urgentes pour prévenir l’escalade de la violence durant cette période électorale. Elles s’inquiètent de la dégradation de la situation sécuritaire en RDC. 

La RDCa connu  de «nombreux cas de violences qui amènent à redouter une escalade permanente entre la police et les partis de l’opposition» avec une augmentation du nombre d’attaques contre les humanitaires, ont indiqué ces ONG. Le cas «le plus fâcheux, selon le communiqué, c’est l’assassinat de cinq humanitaires au Sud-Kivu.»

La RDC a besoin de bonnes élections crédibles et légales. Pour ces organisations, les autorités congolaises devraient s’assurer que les civiles pourront participer aux élections dans des conditions de sécurité et de dignité.

Ces ONG d’aide humanitaire et de défense de droit de l’homme ont, par ailleurs, interpellé la Ceni, partis politiques, les ambassades et la Monusco; appelant chaque acteur à faire preuve de responsabilité pour éviter toute violence électorale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner