Mbandaka: 10 «Kuluna» aux arrêts

La police a arrêté, dans la nuit de mardi à mercredi 4 janvier, un groupe de bandits communément appelés «Kuluna», accusés de semer l’insécurité dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur.

Pour cette énième arrestation, la population a demandé leur transfèrement à la prison centrale de Makala ou à Buluwo pour leur rééducation.

Selon la police, ces inciviques volent, violent et tuent impunément. «Aussitôt arrêtés et transférés au parquet pour être jugés, ils se retrouvent dans la circulation et commettent les mêmes infractions», a affirmé le commandant de la police/Mbandaka, le commissaire supérieur Oscar Bongongo.

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mbandaka, Sylvain Kabuila, a expliqué que le phenomène Kuluna prend de l’ampleur à Mbandaka suite à l’absence d’une  prison de haute sécurité.

Il a, par ailleurs, plaidé pour la réhabilitation d’une seule cellule de la prison centrale de Mbandaka pour y incarcérer les condamnés les plus dangereux.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner