Ituri : la société civile de Djugu accuse les militaires d’ériger des barrières sur les routes

La société civile du territoire de Djugu accuse l’armée congolaise d’avoir érigé des barrières aux postes de Ndrili et de Tsé dans le district de l’Ituri en Province Orientale. Au cours d’un entretien, le week-end dernier à Fataki, avec le comité de sécurité du district de l’Ituri et le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, le coordonnateur de la société civile de Djugu, Jules Flavien Lobi Tsuba a indiqué que les militaires font monnayer le passage par ces postes.

« Les piétons payent 200 Francs congolais (0.2 USD) et les motards, 500 Francs congolais (0.5). Ceux qui n’ont pas d’argent payent en nature », explique Jules Flavien Lobi.

Il ajoute que la semaine dernière, le vicaire de la paroisse catholique de Fataki, l’abbé Mbutchu Gérard a été immobilisé dans l’une des barrières alors qu’il se rendait dans un autre village pour dire la messe dominicale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner