Ituri: la société civile accuse les FARDC de rançonner la population

Le président de la société civile de l’Ituri, Jean Bosco Lalo, a dénoncé, mercredi 20 février, le rançonnement des civils par des soldats des FARDC sur l’axe routier Mambasa Niania au sud de Bunia.

Selon lui, des militaires déployés dans cette zone pour traquer les rebelles de Morgan y ont érigé une vingtaine des barrières, où ils font payer des sommes allant de 500 à 45 000 francs congolais (près de 50 USD).

Il a appelé à la cessation de ces pratiques, dans une conférence de presse à Bunia. 

Pour sa part, le commandant de la région militaire, Général Jean Claude Kifwa, a réfuté ces allégations, affirmant que ces barrières ont été instituées «pour le contrôle » et non pour rançonner la population. Il a toutefois reconnu que pendant les opérations militaires, «il y a des effets collatéraux».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner