RDC : une professeur de Louvain propose l’instruction des enfants en langues nationales en Belgique

Les travaux des psychologues ont prouvé que l’apprentissage s’effectue plus facilement dans la langue maternelle de l’enfant. Clémentine Faik Nzuji, professeur à l’université catholique de Louvain-la-Neuve en Belgique l’a déclaré mardi 30 avril à Kinshasa, lors de l’ouverture de deux journées scientifiques. Clémentine Faik Nzuji a proposé que les cours se donnent en langues nationales en RDC. Pour rendre possible cette proposition, il faut des manuels scolaires, d’où l’importance d’un Centre national d’enseignement en langues nationales pour former les linguistes qui rédigeront ces manuels, selon elle.

Clémentine Faik estime que les enfants étudiant dans leurs langues maternelles ne sont pas dépréciés aux yeux du monde, « au contraire ca va les valoriser, car ils connaîtront une langue de plus que les autres ».

Ces journées scientifiques ont pour thème : « langues nationales et cultures fondamentales. Pourquoi les transmettre ? Pourquoi les enseigner ? Comment les enseigner ? ». Elles sont organisées par la bibliothèque jésuite Saint Pierre Canisius de Kimwenza.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner