Kinshasa: les députés du Nord-Kivu exigent une enquête sur le meurtre du colonel Mamadou Ndala

Le caucus des députés nationaux du Nord-Kivu se dit consterné par le meurtre du colonel Mamadou Ndala, commandant du 42ème bataillon de l’unité de réaction rapide des commandos FARDC, tué jeudi à 5 kilomètres de la ville de Beni dans une embuscade tendue par des hommes armés. Dans leur déclaration faite vendredi 3 janvier au Palais du Peuple à Kinshasa, ces élus ont rendu un grand hommage à «ce vaillant commandant des FARDC dont les actes de bravoure avaient obligé le M23 à abandonner la guerre.»

Dans cette déclaration lue par le président du caucus des députés élus du Nord-Kivu, Balikwisha Mulhondi, ces élus exigent que toute la lumière soit faite sur ce meurtre:

«Les députés nationaux du Nord-Kivu demandent qu’une enquête soit diligentée pour connaître les circonstances de ce décès, encouragent les FARDC à poursuivre leur mission de pacification sur toute l’étendue de la République et particulièrement dans le territoire de Beni, exhortent la population à rester calme et vigilante, car l’ennemi de la nation n’a pas encore désarmer

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner