Kambove : l’abattage d’un hippopotame, pomme de discorde entre l’ICCN et l’autorité territoriale

Hippopotame

Hippopotame

Bien que le nombre d’hippopotames ait sensiblement augmenté dans la réserve protégée de Kyangalele (rivière Lufira), à Kapolowe-mission située en territoire de Kambove, l’abattage de l’un de ces mammifères par des braconniers divise les agents de l’Institut congolais de la conservation de la nature, ICCN-Kapolowe, et l’administrateur du territoire. Il y a deux jours, un braconnier et son complice ont été appréhendés par des agents de l’ICCN pour avoir abattu, selon ces agents, un hippopotame femelle. Les deux braconniers ont été libérés du cachot de Kapolowe, sur ordre de l’administrateur du territoire de Kambove. Ce que dénonce, l’OPJ de l’ICCN, rapporte radiookapi.net

Delphin Munana Mushete, OPJ de l’ICCN, relate les faits : « Nous avons attrapé celui qui a abattu cet animal. Ce dernier a cité Kapia Mutonko. Il a avoué avoir participé à l’abattage de l’hippopotame. Je suis descendu sur le lieu du drame, avec un agent de l’ANR, pour avoir des preuves matérielles. Nous avons découvert l’endroit où l’animal a été dépecé. Nous avons même prélevé des os. Vers 12 heures, l’administrateur de territoire de Kambove, accompagné de deux policiers, est venu brutalement récupérer les braconniers qui étaient incarcérés au cachot de la police de Kapolowe- mission. Maintenant, ces deux braconniers sont libres, ils se disent même capables d’abattre d’autres hippopotames »rnDe son côté, l’administrateur du territoire déclare avoir libéré le présumé braconnier car, affirme-t-il, il y a eu complaisance et irrégularité dans l’instruction de ce dossier. Hyppolite Kalenga indique d’ailleurs qu’il est à la recherche de l’OPJ de l’ICCN qui a instruit le dossier : « Je suis en train de rechercher l’OPJ de l’ICCN qui a instruit le dossier, en vue de l’arrêter. Pourquoi ? Ils ont arrêté un innocent, M. Ifanda. J’ai le plein droit de contrôler les amigos. Dans ma tournée, j’ai rencontré un certain Ifanda à qui j’ai demandé le motif de son arrestation. Il m’a répondu qu’il a été arrêté parce qu’il aurait détenu la viande d’hippopotame à son domicile. Il a reconnu avoir reçu cette viande d’un tiers comme un acte de charité. Cet officier de l’ICCN devrait transmettre le dossier aux instances compétentes. Il l’a gardé moyennant une caution. Un officier qui arrête un présumé et le garde dans l’amigo de la police. Pourquoi n’a-t-il pas transmis le dossier aux autorités compétentes ? »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (78)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)