Brazzaville: sommet de 3 bassins, les pays riches appelés à financer les pays forestiers

Les sept chefs d’Etat présents à ce sommet ont appelé, vendredi 3 juin à Brazzaville en République du Congo, les pays riches “pollueurs” à financer le développement des pays forestiers, astreints à une gestion durable des ressources forestières.

Prenant la parole au nom des pays du bassin du Congo, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a déclaré que son pays mène la politique de gestion durable par conviction, avec ses vingt-cinq millions de Km2 des aires protégés, soit 12% des son territoire, bien que les pays “pollueurs” ne tiennent pas toujours leur promesse.

Le président de la Guyane, Bharrat Jagdeo, a indiqué clairement que les pays de ce bassin avaient besoin d’argent pour faire le choix de leur développement.

«S’il n’y a pas d’argent dont nous avons besoin, nous ferons le développement à notre manière, avec notre ressource forestière», a-t-il dit.

A l’ouverture du sommet, le président du Congo, Denis Sassou Nguesso, a mis en exergue une gestion durable des forêts avec un besoin de développement réel.

Lire aussi:

Brazzaville: l’accord de coopération ne prend pas en compte les populations autochtones, selon la société civile

Brazzaville: l’exploitation minière, l’autre cause majeure de la déforestation

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner