Le cœur de bœuf en voie de disparition en RDC

Cœur de bœuf <photo guide-ile- maurice.com>Cœur de bœuf

Cœur de bœuf <photo guide-ile- maurice.com>

Plusieurs arbres sont menacés de disparition tant à Kinshasa que dans certaines villes de la RDC. Il s’agit notamment du cœur de bœuf, ont fait remarquer, ce mardi 10 janvier, certains environnementalistes congolais. Selon une enquête menée en 2003 par l’ONG Jardins et élevages de parcelles (Jeep) en collaboration avec l’Université de Kinshasa (Unikin) dans la commune de Limete, sur 514  arbres recensés dans 201 parcelles, 21 seulement étaient de cœurs de bœuf.

La plupart des arbres fruitiers, dont le cœur de bœuf, ont été plantés en culture de case, c’est-à-dire autour des maisons ou à proximité. Et actuellement dans les centres urbains, les nouveaux acquéreurs des parcelles ont tendance à couper ces arbres pour réaménager leurs habitations ou construire de nouvelles maisons; sans tenir compte de qualité ni de l’importance de ces arbres.

D’autres arbres, situés jadis dans les périphéries des villes, ont également disparu avec l’expansion de ces cités dues principalement à la croissance démographique et à l’exode rural.

Et le cœur de bœuf n’est pas non plus épargné, selon des experts.

Pour l’administrateur directeur général de la Société de production et de commercialisation (Procom), Jean Robert Bonganga, la lutte contre la disparition des espèces végétales rares passe en premier lieu par la sensibilisation de la population sur l’importance des arbres fruitiers dans la vie de l’homme. Ecoutez-le:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

                                                

Appelé Annona Reculturata et  importé de l’Amérique tropicale, le cœur de bœuf pousse souvent dans les zones chaudes et humides. Un Annona Reculturata  produit ses fruits, en forme de cœur et de couleur brune ou jaunâtre au goût agréable, à l’âge d’environ trois ans.

Pour le reproduire, le sol doit normalement répondre aux normes climatiques exigées. Les agronomes recommandent parfois l’utilisation rationnelle des engrais pour enrichir le sol. Il faut également combattre les insectes qui attaquent soit l’arbre, soit les fruits pour avoir un meilleur rendement. 

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Elections (62)
Ebola (62)
Ceni (62)
RDC (57)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (38)
ADF (36)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)