L’administrateur d’Uvira invite la population à protéger les hippopotames

L’administrateur du territoire d’Uvira au Sud-Kivu a lancé un appel, lundi 6 février, à la population locale à ne pas attaquer les hippopotames, une espèce rare en RDC mais à les protéger. Il s’est exprimé ainsi au cours d’une parade organisée avec les différents responsables et chefs de services de l’Etat. 

La parade a été organisée après la divagation d’un hippopotame, observée la semaine passée à Luvungi, à côté de la rivière ruzizi. Un enfant qui se rendait aux champs a échappé de justesse à la mort, lorsqu’il a aperçu cet animal en train de s’émouvoir dans les champs. 

Tout l’environnement a été détruit dans la vallée de la Ruzizi. Conséquence: c’est dans les champs des paysans que les hippopotames viennent s’émouvoir. Ce qui pousse les habitants d’Uvira à les abattre. 

L’administrateur Wabunga Singa Zébédée a annoncé, lundi, que des démarches étaient en cours avec le gouvernement provincial et les chefs coutumiers pour créer une petite réserve naturelle, un espace le long de la Ruzizi, que la population ne doit plus exploiter. Cette réserve devrait permettre aux hippopotames de se mouvoir en toute sécurité. 

Des cas d’attaques d’animaux contre les humains sont fréquents, surtout aux abords du Lac Tanganyika du côté de Fizi. Pour les éviter, les autorités et les chefs coutumiers ont souvent appelé la population locale à la prudence. 

«Les gens ne doivent pas se baigner dans des endroits réputés dangereux », a rappelé l’un d’eux.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner