RDC: plus de 200 maisons inondées à Kalemie

Dégâts de pluie à Kalemie, samedi 8/09/2012

Plus de 200 maisons se sont écroulées et plusieurs autres inondées à Kalemie (Katanga) après une pluie diluvienne, a indiqué dimanche 20 avril le commissaire de district du Tanganyika, Jean-Félix Ilunga Mpafu, donnant un bilan provisoire dressé lors d’une réunion qu’il a tenue avec les différents chefs de quartiers de la ville. Le quartier le plus touché est celui de Kamkolobondo, qui enregistre une centaine de maisons écroulées. Viennent ensuite les quartiers construits sur la baie du lac Tanganyika et le littoral de la rivière Lukuga. La Croix-Rouge locale redoute les épidémies. 

La rivière Kalemie a débordé dimanche à la suite de la pluie diluvienne s’est abattue depuis 03 heures du matin, entrainant des inondations dans la partie sud-est de la ville de Kalemie. Le quartier Kamkolobondo et une partie des installations de la Société nationale des chemins de fer (SNCC) abritant différents bureaux de l’Etat et le service maritime sont touchés.

Ce quartier compte une centaine des maisons d’habitations inondées, dont une église de la 30e Communauté pentecôtiste du Congo (CPCO) écroulée. Le bilan provisoire avancé par des responsables locaux fait aussi état des dizaines d’autres infrastructures inondées au quartier Maluku non loin du Camp Police.

«Ici, c’est encore mieux! Mais, je vous dis qu’au Camp de la Gendarmerie, c’est plus grave qu’ici. Certaines maisons qui se sont écroulées et le pont même était [inondé]. Il y a un groupe de gens qui ont commencé à prier ; ils se sont enfermés dans l’église. Je ne sais pas leur sort actuellement», a témoigné un habitant du quartier Maluku.

L’écroulement des maisons, construites en majorité en briques adobes, pousse plusieurs habitants de Kamkolobondo à un déménagement forcé.

«Toutes les maisons sont en train de s’écrouler. Nous, nous quittons. Nous allons vivre chez l’oncle paternel», a affirmé Louise, 22 ans.

Du côté des autorités sanitaires et des humanitaires, cette situation n’augure pas de beaux jours sur la ville Le président de la Croix-Rouge, Kipoka Amani, a déclaré:

«C’est un quartier à épidémies très fortes. Il y a des fosses septiques qui sont enfouies dans l’eau et toutes ces matières fécales seront acheminées vers le lac. En tout cas, nous redoutons l’épidémie de cholera pour le moment

Suite à ce drame, Jean-Félix Ilunga Mpafu a appelé les habitants de Kalemie au respect des règles de construction:

 «Je voudrais que notre population [et] nous tous agents de l’Etat nous puissions comprendre que nous avons l’obligation de développer notre ville de Kalemie. Pour construire, il ne faut pas qu’on commence à détruire ce qui est déjà construit.»

C’est pour la deuxième fois qu’une calamité de cette ampleur s’abat sur Kamkolobondo, En 1996, des pluies diluviennes similaires avaient fait des  centaines d’autres sinistrés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner