RDC: Kinshasa refuse de négocier avec les mutins du Nord-Kivu -Xinhua via AfriScoop

Le gouvernement n’envisage pas de négocier avec les mutins du M23, qui s’affrontent avec les Forces armées de la RDC (FARDC) depuis plus d’un mois dans la province du Nord-Kivu (est), a indiqué le porte-parole du gouvernement et ministre des Médias, Relations avec le Parlement et de l’ Initiation à la nouvelle citoyenneté, Lambert Mende, dans son compte rendu de la réunion ordinaire du Conseil des ministres tenue vendredi à Kinshasa.

“Prenant conscience de leur incapacité à tenir plus longtemps, les mutins sollicitent une négociation que le gouvernement n’envisage pas”, a soutenu le ministre Mende, ajoutant que les FARDC exercent de fortes pressions sur les mutins retranchés dans les collines de Runyonyi et Mbuzi, qui ont abouti jusque là à la reddition de plusieurs éléments.

Ces derniers, a-t-il ajouté, ont fourni des renseignements utiles au commandement des opérations, qui confirment le recrutement forcé des jeunes mineurs d’âge par les mutins tant au pays même qu’à l’étranger. Le ministre Mende a part ailleurs indiqué que la traque des FARDC contre les groupes armés Tcheka et de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) dans la zone environnante de Walikale, dans le Nord-Kivu, se poursuit de manière satisfaisante.

Plusieurs localités investies jusque-là par ces hors-la-loi — Bunyampuli, Kalembe, Kashuga et Kibua — ont été reprises et sont à l’heure actuelle sous le contrôle des forces gouvernementales.

Les FARDC ont procédé au nettoyage de l’île d’Ubwaru au Sud du territoire de Fizi, dans le Sud-Kivu, où elles viennent de reprendre la localité portuaire de Kazimiya d’où les groupes coalisés Mai Mai Yakutumba (milice locale), les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et le Front national de libération (FNL) ont été chassés.

Lire la suite sur Afriscoop.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner