RDC : La CIJ ordonne à la RDC de payer 95.000 dollars d'indemnisation à la Guinée - Romandie

LA HAYE – La Cour internationale de Justice (CIJ) a ordonné mardi à la République démocratique du Congo (RDC) d’indemniser à hauteur de 95.000 dollars américains la Guinée pour avoir arrêté et détenu arbitrairement un homme d’affaires guinéen fin 1995-début 1996.

La Cour conclut que l’indemnité à verser à la Guinée s’élève à un total de 95.000 dollars des Etats-Unis, payable le 31 août 2012 au plus tard, a déclaré Peter Tomka, le président de la Cour, lors d’une audience publique à La Haye.

La Cour avait demandé le 30 novembre 2010 que les deux parties se mettent d’accord sur le montant de l’indemnisation après avoir jugé arbitraire l’arrestation et la détention d’Ahmadou Sadio Diallo, un homme d’affaires guinéen installé depuis 1964 en RDC et emprisonné par Kinshasa fin 1995 début 1996.

M. Diallo avait réclamé à la RDC et à plusieurs sociétés minières et pétrolières de ce pays, dont Gécamines et Zaïre Shell, le paiement de créances d’un montant total de plusieurs milliards de dollars américains.

La RDC doit payer 85.000 dollars à la Guinée au titre du préjudice immatériel subi par M. Diallo, a précisé le juge, soulignant que M. Diallo avait passé un total de 72 jours en détention. Les 10.000 autres dollars devront être payés au titre du préjudice matériel.

La Guinée, qui avait saisi la Cour en 1998, souhaitait obtenir 11,6 millions de dollars américains de dédommagement de la part de la RDC.

La République démocratique du Congo, qui avait expulsé M. Diallo le 31 janvier 1996, avait pour sa part proposé à la Guinée 30.000 dollars américains d’indemnisation.

Selon l’arrêt de la CIJ, l’expulsion de M. Diallo violait la Charte africaine des Droits de l’Homme et des peuples car le décret d’explusion n’avait pas été motivé.

Lire l’intégralité sur Romandie.fr

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner